La neurologie est la spécialité qui étudie les pathologies du système nerveux. Ce dernier comprend le système nerveux central, périphérique et végétatif. Les neurosciences permettent de grandes avancées en neurologie.


Population essentiellement rencontrée

Vous rencontrerez des patients de tous les âges. Les enfants sont pris en charge dans des unités de neurologie pédiatrique.


Equipe professionnelle essentiellement rencontrée

  • Neurologue
  • Neurochirurgien
  • Interne
  • Infirmier(e) diplômé(e) d’Etat
  • Aide-soignant(e)
  • Cadre de santé

  • Secrétaire
  • Kinésithérapeute
  • Orthophoniste
  • ASHQ
  • Manipulateur radiologique
  • Neuropsychologue

Cette liste est non exhaustive. Vous pouvez rencontrer, selon les services et habitudes de service, d’autres professionnels de santé, des agents des services techniques…


Soins essentiellement rencontrés

  • Mesure des paramètres vitaux
  • Ponction veineuse
  • Aide à la ponction lombaire
  • Electrocardiogramme
  • Electroencéphalogramme (standard et avec privation de sommeil)
  • Ponction artérielle
  • Soins d’hygiène et de confort
  • Préparation et administration de traitement sous-cutané, intraveineux et intramusculaire
  • Pansement
  • Pose et surveillance de cathéter périphérique
  • Réalisation d’une entrée et sortie de patient
  • Education thérapeutique (traitement, alimentation, règles hygiéno-diététiques…)
  • Préparation aux différents examens radiologiques
  • Gestion de la violence
  • Soins pré et post-opératoires
  • Thrombolyse

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux soins rencontrés.


Traitements essentiellement rencontrés

  • Anticoagulants
  • Antihypertenseurs
  • Antiagrégants plaquettaires
  • Antalgiques
  • Antiépileptiques & anticonvulsivants
  • Anti-inflammatoires

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux traitements rencontrés.


Pathologies essentiellement rencontrées

  • AVC ischémique
  • AVC hémorragique
  • Parkinson
  • Epilepsie
  • Sclérose en plaque
  • Dissection carotidienne
  • Traumatisme crânien grave
  • Encéphalite
  • Signes d’hypertension intracrânienne
  • Alzheimer
  • Méningiome
  • Glioblastome
  • Maladie de Charcot (sclérose latérale amyotrophique)
  • Hémorragie méningée
  • Traumatisme médullaire
  • Méningite
  • Kyste cérébral
  • Fin de vie et soins palliatifs

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principales pathologies rencontrées.


Prérequis

  • Connaissance de l’anatomie et de la physiologie du système nerveux (central, périphérique et végétatif).
  • Avoir des notions sur les soins palliatifs (définition, législation…)
  • Connaitre les règles des calculs de dose, de débit….
  • Connaissance des précautions standard et complémentaires
  • Avoir des notions des gestes de réanimation

Dans tous les cas, l’ensemble de ces notions seront présentes tout au long de votre stage. Ces quelques conseils vous permettront seulement d’être un peu plus à l’aise lors du début de votre stage. N’hésitez pas à interpeller les professionnels de santé s’il y a des choses que vous ne comprenez pas ; mais essayez également de rechercher par vos propres moyens à l’aide des différents outils (ou ressources) à votre disposition dans le service. Nous vous souhaitons un très bon stage.

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

1- GENERALITES

Aussi appelé « attaque cérébrale », l’AVC est une perte soudaine de la fonction du cerveau suite à un défaut d’irrigation et donc une baisse de l’apport en oxygène entraînant la mort des cellules cérébrales.

Il existe deux types d’AVC :

  • Les AVC ischémiques : dus à un embole situé dans une artère irriguant le cerveau
  • Les AVC hémorragiques : dus à une hémorragie résultant de la rupture d’une artère cérébrale

On peut également parler de l’AIT (accident ischémique transitoire) qui correspond à un déficit neurologique brutal d’origine ischémique et dont les symptômes régressent spontanément de façon rapide (moins de 1 heure). Les AVC sont considérés comme des urgences vitales, leur gravité dépendant de l’étendue et de la zone touchée ainsi que de la rapidité de prise en charge.

2- FACTEURS FAVORISANTS

  • Athérosclérose
  • HTA, diabète, arythmie, hypercholestérolémie,
  • Présence d’un anévrisme cérébral
  • Consommation de tabac et excès d’alcool
  • Personne souffrant de migraines
  • Âge
  • Antécédents d’infarctus du myocarde, d’AIT, de coagulopathie
  • Obésité
  • Apnée du sommeil
  • Sédentarité
  • Stress chronique
  • Contraceptifs oraux, hormonothérapie de la ménopause

3- SYMPTÔMES

Le patient peut présenter un ou plusieurs symptômes selon la zone touchée par l’hypoxie.

  • Dysarthrie (difficulté à émettre des sons, trouble de l’articulation) ou aphasie (perte passagère ou définitive de la faculté à s’exprimer)
  • Faiblesse d’un membre ou de la face
  • Maladresse d’un membre
  • Perte de la vision d’un œil ou diplopie
  • Paresthésie ou perte de sensibilité d’un membre ou de la face
  • Dysphagie (difficulté à avaler, ressentie entre la gorge et l’estomac)
  • Hémiplégie
  • Déformation ou paralysie de la face
  • Confusion soudaine
  • Céphalées intenses et inhabituelles accompagnées parfois de vomissements
  • Trouble de la vigilance pouvant aller jusqu’au coma
  • Décès

4- DIAGNOSTIC

Les examens d’imagerie (scanner et IRM) permettent de déterminer de quel type d’AVC il s’agit et l’étendu des lésions. Un ECG peut être demandé à la recherche d’un trouble cardiaque (Arythmie, AC/FA, …). Des examens biologiques peuvent être réalisés à la recherche de facteurs favorisants. Peuvent également être réalisées une angiographie ou une échographie à la recherche de l’origine d’un caillot.

5- TRAITEMENT

  • AVC ischémiques
    • Thrombolyse (dans un délai de 3 à 6 heures et selon les cas)
    • Anticoagulation
    • Angioplastie
    • Endartériectomie de la carotide si nécessaire (intervention chirurgicale consistant à enlever une plaque d’athérome située dans la carotide).
  • AVC hémorragiques
    • Antihypertenseurs afin de limiter l’hémorragie
    • Chirurgie afin de retirer l’hématome
    • Traitement chirurgical des anévrismes
  • Dans tous les cas
    • Rééducation précoce (orthophonie, ergothérapie, kinésithérapie…)
    • Traitement des facteurs de risque
    • Pour les AVC ischémiques : traitement au long cours par antiagrégant plaquettaire ou anticoagulants oraux.

6- COMPLICATIONS

La récupération peut être totale mais il peut également exister des complications telles que :

  • Un handicap (hémiplégie, aphasie, perte de la vue d’un oeil)
  • Une démence
  • Le décès
  • Une récidive
  • Une dépression ou des troubles de l’humeur
  • Une épilepsie
  • Des infections (urinaires, pulmonaires,…)
  • Un œdème cérébral
  • Une hydrocéphalie
  • Apparition d’un anévrisme

7- PREVENTION

  • Arrêt du tabac
  • Eviter les excès d’alcool
  • Pratiquer une activité physique régulière
  • Adopter une alimentation équilibrée
  • Adapter le moyen contraceptif
  • Dépistage et prise en charge des facteurs de risque (HTA, diabète,…)

8- SOINS INFIRMIERS

  • Evaluation neurologique : conscience et vigilance
  • Sur PM : patient à jeun, pose de SAD, SNG, réalisation du test de déglutition

    Sonde de Salem

  • Prévention des complications du décubitus
  • Soins d’hygiène et de confort
  • Installation du patient avec éventuellement surélévation du membre hémiplégique afin d’éviter les œdèmes
  • Ne pas piquer, prendre de tension du côté hémiplégique
  • Evaluation de la douleur
  • Adapter l’environnement du patient pour éviter l’héminégligence et favoriser l’autonomie

 

Sources :

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=accident_vasculaire_cerebral_pm

http://www.franceavc.com/?rep=avc_infos

http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/accident-vasculaire-cerebral/quest-ce-que-cest

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/avc-comprendre/avc-comprendre

http://campus.cerimes.fr/medecine-vasculaire/enseignement/vasculaire_133/site/html/cours.pdf

https://eurekasante.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/avc.html?pb=traitements

Cours personnels IFSI Moulins, Nice et Montluçon

 

Télécharger la fiche