Le service de nutrition est une structure ayant pour but les soins, la coordination, l’éducation, la formation et le suivi de la prise en charge nutritionnelle des patients. C’est une spécialité qui prend en charge des patients en obésité morbide (IMC > 40) avec complications, ayant des déséquilibres du diabète et/ou complications et des patients en pré-opératoire ou post-opératoire de chirurgie bariatrique. C’est un stage de médecine de courte durée (hospitalisation de une à quelques semaines), voir service transversal n’ayant pas de lits spécifiquement dédiés.


Population essentiellement rencontrée

Tous les âges (même des mineurs pour projet de chirurgie bariatrique, éducation thérapeutique nutrition/diabète….), hommes comme femmes.


Équipe professionnelle essentiellement rencontrée

  • Médecin nutritionnistes
  • Endocrinologue
  • Interne / Externe
  • Infirmier(e) diplômé(e) d’Etat
  • Diététicien(ne)
  • Psychologue
  • Assistant(e) social(e)
  • Cadre de santé
  • Éducateur en activité physique adaptée
  • ASHQ
  • Secrétaire

Cette liste est non exhaustive. Vous pouvez rencontrer, selon les services et habitudes de service, d’autres professionnels de santé, des agents des services techniques…


Soins essentiellement rencontrés

  • Pose et surveillance de voie veineuse périphérique
  • Cure de vitamines
  • Bilans sanguins
  • Glycémie capillaire
  • Injections (SC / IM)
  • Pose et surveillance de sonde nasogastrique
  • Electrocardiogramme
  • Surveillance des paramètres vitaux
  • Manipulation de gastrotomie
  • Conseil et formation aux professionnels de santé
  • Réaliser le bilan nutritionnel du patient
  • Pansements simples et complexes
  • Soins d’hygiène et de confort
  • Education thérapeutique
  • Administration des thérapeutiques
  • Manipulation des pompes d’alimentation
  • Suivi des patients
  • Coordination des différents acteurs du domicile
  • Assurer des consultations programmées et des consultations d’urgences

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux soins rencontrés.


Traitements essentiellement rencontrés

  • Complément alimentaire entérale
  • Alimentation parentérale
  • Vitamines / supplémentations
  • Insuline

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux traitements rencontrés


Pathologies essentiellement rencontrées

  • Obésité et complications
  • Diabète
  • Post-chirurgie bariatrique
  • Troubles nutritionnels psychiatriques
  • Troubles nutritionnels oncologiques
  • Maigreur et amaigrissement
  • Troubles des conduites alimentaires
  • Patient en attente de greffe / greffé
  • Syndrome d’apnée du sommeil
  • Hyperuricémie

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principales pathologies rencontrées.


Prérequis

  • Normes biologiques
  • Examens pratiqués dans le service
  • Différents types de chirurgie bariatrique
  • Complications de l’obésité et de la maigreur
  • Signes d’hypo/hyperglycémie/hyperuricémie
  • Traitements utilisés et effets secondaires

Dans tous les cas, l’ensemble de ces notions seront présentes tout au long de votre stage. Ces quelques conseils vous permettront seulement d’être un peu plus à l’aise lors du début de votre stage. N’hésitez pas à interpeller les professionnels de santé s’il y a des choses que vous ne comprenez pas ; mais essayez également de rechercher par vos propres moyens à l’aide des différents outils (ou ressources) à votre disposition dans le service. Nous vous souhaitons un très bon stage.

EMBOLIE PULMONAIRE

1-DÉFINITION

L’embolie pulmonaire résulte de l’obstruction brusque, partielle ou totale, d’une artère pulmonaire par un caillot de sang (thrombus). 

 

2-CAUSES ET FACTEURS DE RISQUE

  • Migration d’un thrombus suite à une thrombophlébite profonde
  • Formation d’un thrombus au niveau des cavités cardiaques
  • Facteurs de risque identiques à la phlébite :
    • Phlébite du membre supérieur
      • Action locale due à une chambre implantable utilisée pour les chimiothérapies
      • Une perfusion mal posée ou restée trop longtemps
      • Mauvaise position du muscle ou muscle trop important qui comprime la veine
      • La fracture de la clavicule avec la formation de cal osseux qui va comprimer la veine
    • Phlébite du membre inférieur
      • Immobilisation prolongée
      • Opération de chirurgie récente
      • Antécédent de phlébite
      • Insuffisance veineuse et varices
      • Grossesse
    • Facteurs généraux
      • Age (risque augmenté à partir de 60 ans)
      • Facteurs génétiques (maladie de Leiden)
      • Cancer
      • Trouble de la coagulation
      • Traumatisme
      • Prise d’une contraception hormonale

3-SYMPTÔMES

  • Dyspnée avec angoisse
  • Toux irritative
  • Tachycardie
  • Fébricule
  • Douleurs thoraciques
  • Hémoptysies
  • Cyanose des extrémités
  • Syncope / malaise au lever
  • Parfois douleurs abdominales
  • Arrêt cardiaque / mort subite
  • Signes de la phlébite

4-DIAGNOSTIC

  • Examen clinique peu révélateur : tachycardie, pas d’anomalie à l’auscultation pulmonaire
  • Radio pulmonaire 
  • ECG : peut être normal dans 25 % des cas
  • Dosage des D-Dimères : si taux normal = pas d’embolie, mais une augmentation ne signifie pas forcément qu’il y a embolie pulmonaire
  • Echo-doppler des membres inférieurs : à la recherche d’une thrombose veineuse
  • Scintigraphie pulmonaire
  • Angioscanner pulmonaire : permet un diagnostic de certitude
  • Gazométrie artérielle : révèle une hypoxie et une hypercapnie alcalose
  • Echographie cardiaque
  • IRM  

Le diagnostic fait appel à différents examens dont il faudra comparer les résultats. Seule la scintigraphie pulmonaire et l’angio-scanner permettent un diagnostic de certitude car ils permettent de détecter la présence du thrombus dans l’arbre pulmonaire artériel.

5-TRAITEMENT

Le traitement de l’embolie pulmonaire nécessite une hospitalisation en urgence.

  • Oxygénothérapie
  • Traitement anticoagulant par héparine non fractionnée (Calciparine®, Héparine sodique®), ou HBPM (Fragmine®, Fraxiparine®, Fraxodi®, Innohep®, Lovenox®)
  • Traitement thrombolytique (streptokinase = Streptase®, urokinase = Actosolv®)
  • Embolectomie sous CEC (Circuit Extra-Corporel) = thrombectomie, embolectomie
  • Parfois interruption partielle ou totale de la veine cave inférieure
  • Relais par AVK ou anticoagulants oraux pour une durée de 3 à 6 mois voire à vie. Pour le relais, il y a un chevauchement de 48h entre les traitements IV et Per Os.
  • Décubitus dorsal strict

Sous traitement, l’évolution est généralement favorable.

6-COMPLICATIONS

  • Hypertension pulmonaire chronique
  • Dysfonctionnement du ventricule droit associé à une atteinte myocardique = cœur pulmonaire chronique embolique
  • Récidive
  • Décès

7-PRÉVENTION

  • Il s’agit de prévenir la survenue d’une phlébite
  • Anticoagulants à long terme  

 

Sources :

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/8544-embolie-pulmonaire-symptomes-et-traitement

http://www.besancon-cardio.org/cours/27-embollie.php

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=embolie-pulmonaire

cours personnels

Images : Entraide ESI IDE – 2018

Télécharger la fiche