La chirurgie urologique se consacre au diagnostic et au traitement des atteintes congénitales, infectieuses, lithiasiques, traumatiques et tumorales des appareils urinaires masculin et féminin (rein, bassinet, uretère, vessie, urètre) et de celles de l’appareil génital masculin (prostate, testicule, verge). L’urologie est à la fois une spécialité chirurgicale mais aussi médicale puisqu’elle prend en charge certains patients sans avoir recours à des interventions chirurgicales.


Population essentiellement rencontrée

Vous pouvez rencontrer tous les âges (entre 30 et 99 ans essentiellement). Vous rencontrerez également des patients paraplégiques et tétraplégiques à cause de leur vessie neurologique.


Équipe professionnelle essentiellement rencontrée

  • Chirurgien urologue
  • Infirmier(e) de Bloc Opératoire
  • Infirmier(e) Anesthésiste
  • Médecin Anesthésiste
  • Interne / Externe
  • Cadre de santé
  • Infirmier(e) diplômé(e) d’état
  • Aide-soignant(e)
  • Agent de Service Hospitalier Qualifié(e)
  • Kinésithérapeute
  • Secrétaire médical(e)
  • Psychologue
  • Assistant(e) social(e)

Cette liste est non exhaustive. Vous pouvez rencontrer, selon les services et habitudes de service, d’autres professionnels de santé, des agents des services techniques…


Soins essentiellement rencontrés

  • Soins d’hygiène et de confort
  • Entretien d’accueil du patient
  • Surveillance des paramètres vitaux
  • Préparation pré-opératoire
  • Surveillance post-opératoire
  • Pose et ablation de sonde urinaire
  • Lavage vésical
  • Surveillance et ablation de Redon/drain
  • Prélèvement veineux
  • Préparation, pose et surveillance de pompe à morphine
  • Pose et surveillance de cathéter veineux périphérique
  • Pose et surveillance de transfusion
  • Préparation et administration d’antibiotique
  • Pansement simple
  • Pansement complexe
  • Électrocardiogramme
  • Changement de poche de stomie urinaire (Bricker)
  • Utilisation de pousse seringue électrique

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux soins rencontrés.


Traitements essentiellement rencontrés

  • Alpha-bloquants
  • Antibiotiques
  • Anticoagulants
  • Poche de lavage vésical
  • Antalgiques
  • Chimiothérapie
  • Diurétiques

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux traitements rencontrés.


Pathologies essentiellement rencontrées

  • Insuffisance rénale aiguë et chronique
  • Calculs urinaires et rénaux
  • Cancer du rein (néphrectomie partielle ou totale)
  • Pyélonéphrite
  • Fracture du rein
  • Biopsie prostatique
  • Cancer de la prostate
  • Adénome de la prostate
  • Rétention aiguë d’urine
  • Cancer du testicule
  • Torsion du testicule
  • Torsion de la verge
  • Rupture des corps caverneux
  • Sténose de l’urètre
  • Urétrite
  • Sphincter artificiel (AMS 800)
  • Prothèse érectile (AMS 700)
  • Cystite aiguë bactérienne
  • Biopsie de la vessie
  • Tumeur de la vessie
  • Pose ou changement de sonde mono-J ou JJ
  • RTUP/RTUV (Résection trans urétrale de la prostate / vessie
  • Cure de jonction
  • Orchidectomie
  • Prostatectomie
  • Curage ganglionnaire
  • Entérocystoplastie
  • Bricker
  • Infection urinaire

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principales pathologies rencontrées.


Prérequis

  • Connaissance rigoureuse de règles d’hygiène et d’asepsie
  • Connaissance du système rénal et du système urinaire
  • Connaissance des appareils génitaux (masculin et féminin)
  • Pharmacologie
  • Surveillance pré et post-opératoire
  • Calculs de dose
  • Soins relationnels
  • Recherches sur les pathologies prévalentes

Dans tous les cas, l’ensemble de ces notions seront présentes tout au long de votre stage. Ces quelques conseils vous permettront seulement d’être un peu plus à l’aise lors du début de votre stage. N’hésitez pas à interpeller les professionnels de santé s’il y a des choses que vous ne comprenez pas ; mais essayez également de rechercher par vos propres moyens à l’aide des différents outils (ou ressources) à votre disposition dans le service. Nous vous souhaitons un très bon stage.

Les Diurétiques

Ce sont des substances qui entraînent une augmentation de la sécrétion urinaire et qui sont utilisées pour traiter différentes pathologies comme l’hypertension (artérielle ou portale), l’insuffisance cardiaque, les œdèmes ou l’hyperkaliémie par exemple. Ils agissent en inhibant la réabsorption du sodium à différents niveaux du néphron (unité fonctionnelle du rein qui filtre le sang et le débarrasse des ses toxines et déchets)

Ils sont classés en 4 catégories. Le choix de la classe dépend de la pathologie traitée.

1- DIURETIQUES DE L’ANSE

  • Inhibent la réabsorption du Sodium (Na)  au niveau de l‘anse de Henlé
  • Action hypokaliémiante
  • Actifs chez les insuffisants rénaux
  • Effet d’apparition rapide (quelques minutes à 30 min) et de durée brève (3 à 7h)
  • Per os ou IV
  • DCI  bumétanide (Burinex®), furosémide (Lasilix®), pirétanide (Eurélix®),…
  • Indications : insuffisance cardiaque, œdème et œdème aigu du poumon, hypertension artérielle, hypercalcémie

2- DIURETIQUES THIAZIDIQUES

  • Inhibent la réabsorption du Na au niveau du segment de dilution
  • Action hypokaliémiante
  • Non actifs chez les insuffisants rénaux
  • Durée d’action longue (12 à 24h)
  • Per os uniquement
  • DCI : hydrochlorothiazide (Esidrex®), indapamide (Fludex®), ciclétanine (Tenstaten®), xipamide (Lumitens®), …
  • Indications : hypertension artérielle, insuffisance cardiaque, hypercalciurie, diabète insipide néphrogénique

3- DIURETIQUES DISTAUX

  • Inhibent l’absorption des ions sodium au niveau du tube collecteur du néphron
  • Épargneurs potassiques
  • Non actifs chez les insuffisants rénaux
  • Action maximale après 72h (per os) et 2h (IV)
  • Per os ou IV
  • Diurétiques distaux anti-aldostérones
    • DCI  spironolactone (Aldactone®, Spiroctan®), canrénoate de potassium (Soludactone®), éplérénone (Inspra®), spironolactone + altizide (Aldactazine®), spironolactone+furosémide (Aldalix®)
  • Diurétiques distaux non anti-aldostérones
    • DCI  amiloride+hydrochlorothiazide (Modurédic®), amiloride+furosémide (Logirène®), triamtérène+méthyclothiazide (Isobar®), traimtérène+hydrochlorothiazide (Prestol®)
  • Indications : hypertension artérielle, insuffisance cardiaque

4- DIURETIQUES OSMOTIQUES

  • Effet diurétique par augmentation de la pression osmotique plasmatique au niveau du tube proximal
  • Contre indiqués chez les insuffisants rénaux
  • Action maximale en quelques heures
  • IV
  • DCI  mannitol (Mannitol®)
  • Indications : diminution de la pression intracrânienne, diminution de la pression intraoculaire

5- EFFETS INDESIRABLES

  • Déshydratation
  • Hypokaliémie (diurétiques de l’anse et thiazidiques)
  • Hyponatrémie
  • Hyperuricémie (diurétiques de l’anse et thiazidiques peuvent provoquer des crises de gouttes)
  • Hyperglycémie et perturbation du bilan lipidique (Thiazidiques)
  • Gynécomastie, impuissance, aménorrhée (spironolactone)
  • Ototoxicité (diurétiques de l’anse)
  • Réaction allergique

6- ROLE IDE & SURVEILLANCE

  • Sur prescription médicale : ionogramme sanguin, glycémie, urée, créatinine
  • Surveillance de la pression artérielle et recherche d’hypotension orthostatique
  • Surveillance du poids
  • Surveillance de la diurèse
  • Surveillance des œdèmes
  • Mise en place d’un régime alimentaire hyposodé voir sans sel (sur prescription)
  • Surveillance des effets indésirables  

 

Sources :

http://www.besancon-cardio.org/cours/63-diuretic.php

http://www.pifo.uvsq.fr/hebergement/cec_mv/176.pdf

cours personnels

Télécharger la fiche