Les soins palliatifs (SP) accueillent des patients atteints d’une maladie évolutive grave ou terminale. Ils relèvent d’une prise en charge pluridisciplinaire visant une approche globale du patient : biologique, psychologique, sociale et spirituel (concept de « total pain » de Cicely Saunders). Certains services ou structures possèdent des lits identifiés « soins palliatifs ».


Population essentiellement rencontrée

Les SP s’adressent aux patients de tous les âges (les enfants ou jeunes adolescents de moins de 18 ans relèvent de soins palliatifs en pédiatrie). Le patient peut décider de se faire hospitaliser en SP. La décision finale sera prise par le médecin au regard de la maladie, la situation sociale, familiale et les éléments psychologiques …


Équipe professionnelle essentiellement rencontrée

  • Médecin
  • Interne
  • Infirmier(e) Diplômé(e) d’État
  • Aide-Soignant(e)
  • Cadre de santé
  • ASHQ
  • Psychologue
  • Assistant(e) social(e)
  • Kinésithérapeute
  • Ergothérapeute
  • Sophrologue
  • Représentant du culte religieux

Cette liste est non exhaustive. Vous pouvez rencontrer, selon les services et habitudes de service, d’autres professionnels de santé, des agents des services techniques…


Soins essentiellement rencontrés

  • Pose et retrait d’aiguille de Hubert
  • Évaluation de la douleur
  • Pose et surveillance de voie veineuse périphérique
  • Surveillance et pose de perfusion sous-cutanée
  • Pansement de Picc Line
  • Soins de gastrostomie
  • VNI
  • Oxygénothérapie
  • Pose et surveillance de sonde gastrique
  • Pose et surveillance de sonde urinaire à demeure
  • Pansements simples et complexes
  • Prélèvement veineux
  • Soins de bouche
  • Relation d’aide et d’accompagnement
  • Ponction d’ascite

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux soins rencontrés.


Traitements essentiellement rencontrés

  • Antalgiques
  • Anxiolytiques
  • Antibiotiques
  • Sédatifs
  • Diurétiques

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux traitements rencontrés


Pathologies essentiellement rencontrées

  • Cancers métastasés ou non
  • Sclérose Latérale Amyotrophique (maladie de Charcot)
  • Insuffisance respiratoire
  • SEP évoluée
  • Insuffisance cardiaque
  • Insuffisance rénale

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principales pathologies rencontrées.


Prérequis

  • Cadre législatif (Loi Léonetti, personne de confiance, directives anticipées…)
  • Savoir ce qu’est une RCP (réunion de concertation pluridisciplinaire), réalisée une fois par semaine avec toute l’équipe présente ou lors de décision de sédation
  • Prise en charge de la douleur & connaissance des différents paliers des antalgiques
  • Des connaissances sur les processus tumoraux et soins palliatifs sont un plus (abordés en 3ème année)

Dans tous les cas, l’ensemble de ces notions seront présentes tout au long de votre stage. Ces quelques conseils vous permettront seulement d’être un peu plus à l’aise lors du début de votre stage. N’hésitez pas à interpeller les professionnels de santé s’il y a des choses que vous ne comprenez pas ; mais essayez également de rechercher par vos propres moyens à l’aide des différents outils (ou ressources) à votre disposition dans le service. Nous vous souhaitons un très bon stage.

Morgane vous propose de consulter son travail de fin d’étude sur l’accompagnement à la fin de vie du patient et de son entourage ainsi que la gestion des émotions des soignants.


Au regard de l’augmentation des maladies chroniques, les soignants seront probablement confrontés, au cours de leur carrière professionnelle, à prendre en soin des patients se trouvant dans un contexte de fin de vie. Cette proximité avec la mort peut s’avérer être une étape difficile autant pour la personne soignée que pour le soignant accompagnant. J’ai moi-même été confrontée à mes propres émotions, au cœur d’une situation de fin vie. Je me suis alors questionnée sur la place des émotions du soignant, ainsi que sur la façon dont celles-ci peuvent interférer dans la relation et le processus d’accompagnement d’un patient en fin de vie et de ses proches. Cette réflexion a constitué le point de départ de mon travail de recherche.

Par la suite, j’ai abordé des concepts clés tels que l’accompagnement, la gestion des émotions, l’intelligence émotionnelle et la « juste » distance professionnelle. Les entretiens réalisés sur le terrain auprès de deux infirmières ont fait ressortir l’importance de l’expérience et d’une bonne connaissance de soi-même pour parvenir à une meilleure maîtrise de nos émotions au travail. Cela m’a permis de rédiger une hypothèse de recherche. En tant que future professionnelle, il est essentiel de parvenir à gérer ses maux et ce travail m’a aidé à le comprendre et à connaitre les ressources pour atteindre cette maîtrise.

Mots clés : accompagnement, fin de vie, émotions, juste distance professionnelle, expérience, connaissance de soi.

ATTENTION, LE PLAGIAT EST PASSIBLE DE POURSUITES JUDICIAIRES 

Claire vous propose de consulter son mémoire ayant pour sujet l’accompagnement de la famille d’un patient en situation de fin de vie. Son travail, de 40 pages, permet une réflexion sur le positionnement soignant par rapport à la famille.


Au cours d’un stage réalisé dans un service d’hématooncologie, j’ai été interpellée par la difficulté de prise en charge de la famille d’un patient en fin de vie. J’ai donc élaboré une question générale afin de comprendre les raisons de ce malaise soignant. La contextualisation de celle-ci ainsi que ma pré-enquête m’ont permis de me poser la question de recherche suivante : En quoi le fait d’établir une relation de confiance dans la triangulation (patient en fin de vie, famille, IDE non-spécialisée) permet une prise en charge plus efficace du patient en fin de vie ?

J’ai ensuite développé les concepts induits par cette question, ce qui m’a permis d’élaborer une problématique. Enfin, j’ai pu émettre une hypothèse générale et construire un cadre opératoire afin de tester la validité de mon hypothèse par un questionnaire auprès de professionnels.

Mots clés : Fin de vie, accompagnement des familles, relation de confiance

ATTENTION, LE PLAGIAT EST PASSIBLE DE POURSUITES JUDICIAIRES 

Valentin vous propose de consulter son mémoire sur les émotions dans la relation de soin avec une personne en fin de vie. Il a soutenu son travail en Janvier 2017.


Les situations de fin de vie ne sont jamais faciles à vivre pour le soignant, l’auteur de ce travail d’étude ne peut expliquer tout les aspects de cette prise en soin particulière, mais va tenter par différents concepts de mieux comprendre ce que cette relation peut induire pour le soignant comme pour le soigné.

Une relation ne peut se faire sans émotion, et certains mécanismes de défense peuvent se mettre en place pour se protéger de l’autre, il est nécessaire de les prendre en compte pour comprendre les enjeux de la relation soignant-soigné.

L’auteur a travaillé sur ce sujet et a émis une hypothèse qu’il tente de vérifier auprès d’infirmières diplômées en les interrogeant sur certains aspects de ce cet accompagnement, dont les mécanismes de défenses. À travers leurs réponses, l’auteur pourra confirmer ou contredire l’hypothèse qu’il avait émis auparavant.

Mots clés : Relation, accompagnement, fin de vie, mécanismes de défense, émotions, …

ATTENTION, LE PLAGIAT EST PASSIBLE DE POURSUITES JUDICIAIRES