1- Qu’est ce qu’une pyélonéphrite ?

Une pyélonéphrite est une infection urinaire des voies hautes, avec atteinte du parenchyme rénal.

Pour aller plus loin ! Biologiquement, elle se diagnostique sur les résultats de la bandelette urinaire (positive aux leucocytes, nitrites +/- sang +/- protéines) et se confirme avec un ECBU (leucocyturie >10 000 mL et une bactériurie avec un seul germe). Cliniquement, elle se manifeste par une hyperthermie, des douleurs abdominales et/ou lombaires, des frissons, une pollakiurie, des brûlures mictionnelles, nausées, vomissements…


2- Quelle est la famille thérapeutique précise de la Ceftriaxone ?

La Ceftriaxone, commercialisée sous le nom de Rocéphine®, est un antibiotique de la famille des bêtalactamines. Elle appartient au sous-groupe des céphalosporines de 3ème génération.


3- Quels sont les effets indésirables de la Ceftriaxone ?

Leucopénie, diarrhées, selles molles, éruption cutanée, augmentation des enzymes hépatiques, prurit, céphalées, sensation de brûlure au point de ponction si injectée trop rapidement.

Pour aller plus loin ! La Ceftriaxone peut s’injecter en intraveineux et en intramusculaire. Attention, des conditionnements différents existent en fonction du mode d’injection.


4- Quelles sont les contre-indications à la réalisation d’une injection intra-musculaire ?

  • La principale est la prise d’anticoagulants et la notion de trouble de la coagulation.
  • Lésions cutanées, inflammations, induration, douleur au niveau du site d’injection, hématome…
  • Prothèse de hanche.
  • Eviter le côté hémiplégique

Pour aller plus loin ! Trois sites d’injection sont la plupart du temps utilisés : le deltoïde, le quadrant supérieur droit au niveau du muscle fessier et le tiers moyen de la face antérolatérale externe de la cuisse.


D’autres cas cliniques sont disponibles dans le livre « 34 cas cliniques infirmiers corrigés et commentés »

Disponible sur AMAZON, FNAC, Espace culturel LECLERC, Espace infirmier

Marianne vous propose de consulter son travail de recherche sur le thème de la triade patient-aidant(s)-IDE dans la spécificité des soins à domicile


Me voici arrivée à l’étape de la formation en soins infirmiers où il faut rédiger le fameux « mémoire ».

Mon stage de semestre 5 en soins à domicile m’a particulièrement plu, alors mon travail s’est naturellement orienté vers ce domaine qui m’a intéressée et interrogée.

Mais parmi toutes les questions que pose ce domaine, il fallait en choisir une.

Pour ma part, j’ai choisi d’étudier la place et le rôle accordé par l’infirmière à l’aidant de la personne soignée à domicile. En effet, en dix semaines de stage avec les infirmières à domicile, j’avais déjà pu observer un bon nombre de situations différentes, chacune étant unique. Il m’est apparu que les aidants ont une certaine importance dans la prise en charge des soins d’une personne à domicile. Bien plus que par rapport à ce que j’avais pu voir en structure.

De plus, durant la formation en soins infirmiers, le rôle de la famille ou des aidants des patients est un sujet peu développé.

En effet, on l’évoque lorsque l’on parle du recueil de données à l’admission par exemple. On en parle un peu plus dans les cours d’éducation thérapeutique ou de soins palliatifs, mais j’ai trouvé que cela n’est pas très développé alors que l’on y est confronté régulièrement, dès lors que l’on travaille avec de l’humain.

Dans le texte régissant l’exercice de la profession infirmière, la place de la famille apparaît de la façon suivante : «  Dans le cadre de son rôle propre, l’infirmier ou l’infirmière accomplit les actes ou dispense les soins suivants visant à identifier les risques et à assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage ».

Or, au fil de mes lectures j’apprends qu’il semblerait que les besoins de l’entourage de la personne soignée ne soient pas encore clairement identifiés, ni même pris en considération. Je vais alors développer dans ce travail, ce qu’il en est, dans le cadre des soins infirmier à domicile.

Dans ce travail, je parle des infirmières en genre féminin afin de faciliter la lecture, sauf dans la partie qui traite les entretiens d’enquête, car j’ai interrogé un infirmier.

Mots clés : Patient, soins à domicile, IDE, accompagnement, aidants.

ATTENTION, LE PLAGIAT EST PASSIBLE DE POURSUITES JUDICIAIRES