L’Hépato-gastro-entérologie (HGE) est la spécialité médicale étudiant tous les organes de l’abdomen (appareil digestif) : de l’œsophage au rectum en passant par le foie, le pancréas, l’estomac, la vésicule biliaire.


Population essentiellement rencontrée

Vous pouvez rencontrer des patients de tous les âges. La plupart du temps, les enfants sont pris en charge par des service d’HGE pédiatriques.


Équipe professionnelle essentiellement rencontrée

  • Médecins
  • Interne / Externe
  • Infirmier(e) Diplômé(e) d’Etat (secteur de soins et endoscopie)
  • Aide-Soignant
  • Diététicien(ne)
  • ASHQ
  • Cadre de Santé
  • Assistant(e) social(e)
  • Secrétaire médicale
  • Kinésithérapeute

Cette liste est non exhaustive. Vous pouvez rencontrer, selon les services et habitudes de service, d’autres professionnels de santé, des agents des services techniques…


Soins essentiellement rencontrés

  • Ponction d’ascite
  • Soins pré et post-opératoires
  • Electrocardiogramme
  • Ponction veineuse
  • Ponction artérielle
  • Préparation de pousse seringue
  • Soins d’hygiène et de confort
  • Pansements simples et complexes
  • Administration et surveillance des thérapeutiques
  • Pose et surveillance de voie veineuse périphérique
  • Pose et surveillance de transfusion
  • Education aux traitements
  • Sonde urinaire
  • Sonde naso-gastrique
  • Stomies digestives
  • Préparation aux différents examens (FOGD, TOGD, Recto-sigmoïdoscopie, coloscopie, CPRE, TDM, IRM, TEP scan, biopsie…)

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux soins rencontrés.


Traitements essentiellement rencontrés

  • Bêtabloquants
  • Inhibiteurs de la pompe à protons
  • Chimiothérapie
  • Immunomodulateurs
  • Antiviraux

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux traitements rencontrés


Pathologies essentiellement rencontrées

  • Décompensation oedémato-ascitique (DOA)
  • Cancers digestifs (foie, pancréas, voies biliaires…)
  • Sevrages alcooliques
  • Cirrhose alcooliques et autres
  • Varices œsophagiennes
  • Hémorragies digestives
  • Occlusions
  • Hépatites
  • Pancréatites
  • Angiocholites
  • Cholécystites
  • Infarctus mésentérique
  • Colite
  • Rectocolites hémorragiques
  • Maladie de Crohn

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principales pathologies rencontrées.


Prérequis

  • Anatomie et physiologie de l’œsophage, de l’intestin grêle, du colon, du foie (et voies biliaires), du pancréas (et voies pancréatiques)
  • Connaître les règles des calculs de dose et de débit.
  • Avoir des notions sur les principaux dysfonctionnements du foie et du pancréas
  • Avoir des notions sur les différents traitements anticoagulants, bétabloquants, inhibiteurs de la pompe à protons, vitaminiques, antalgiques,…
  • Avoir des connaissances sur les règles d’hygiène et d’asepsie
  • Avoir des notions sur les soins de réanimation d’une détresse vitale si possible

Dans tous les cas, l’ensemble de ces notions seront présentes tout au long de votre stage. Ces quelques conseils vous permettront seulement d’être un peu plus à l’aise lors du début de votre stage. N’hésitez pas à interpeller les professionnels de santé s’il y a des choses que vous ne comprenez pas ; mais essayez également de rechercher par vos propres moyens à l’aide des différents outils (ou ressources) à votre disposition dans le service. Nous vous souhaitons un très bon stage.

Qui n’a jamais entendu parlé au cours de sa formation en soins infirmiers de Virginia HENDERSON (1897-1996), cette infirmière américaine à l’origine du modèle des quatorze besoins. Nous vous proposons un récapitulatif de ces 14 besoins qui peuvent être une aide au recueil de données.


1- Respirer

C’est une nécessité pour l’être vivant. Respirer consiste à capter l’oxygène indispensable à la vie cellulaire et rejeter le gaz carbonique, déchet produit par la combustion cellulaire. Ce besoin essentiel, s’il n’est pas satisfait peut entraîner la mort à plus ou moins court terme.

  • Le patient respire-t-il ?
  • Fréquence ventilatoire ? Amplitude ? Régularité ?
  • Dyspnée ou eupnée ? Bruits respiratoires présents ?
  • Pathologie respiratoire (mucoviscidose, asthme…)
  • Coloration de la peau et des muqueuses (cyanose, teint rosé…)
  • Présence de sueurs
  • Position assise ou semi-assise spontanée
  • Consommation de tabac ? active ou passive ? Consommation actuelle ou ancienne ?
  • Douleurs à la respiration

2- Boire et manger

Nécessité pour l’organisme d’ingérer et d’absorber des aliments et des boissons de bonne qualité, en quantité suffisante. Cela permet d’assurer la croissance, l’entretien tissulaire et l’apport d’énergie nécessaire au bon fonctionnement du corps humain.

  • Habitudes alimentaires : recherche de la texture, des aversions…
  • Autonomie ou dépendance dans la préparation et prise des repas
  • Motricité : possibilité d’ouvrir les emballages ? de tenir un verre ? d’utiliser un couteau ? …
  • Port d’un prothèse dentaire ? Est-elle adaptée à la personne ?
  • Etat de la muqueuse buccale : présence de mycose ? d’aphtose ? …
  • Recherche de pathologies buccales et du système digestif
  • Régime alimentaire prescrit ? à jeun ?
  • Recherche d’antécédents significatifs de ce besoin
  • Trouble de la déglutition
  • Anorexie, surcharge pondéral, régime en cours,
  • Religion
  • Problèmes financiers
  • Patient vegan ? végétarien ? végétalien ?
  • Allergie alimentaire

3- Éliminer

Nécessité pour l’organisme de se débarrasser des substances toxiques et nuisibles qui résultent du métabolisme. Ces déchets sont évacués par l’urine, la transpiration, les selles, l’expiration… tout comme la menstruation chez la femme.

  • Selles : absence ou présence ? couleur ? consistance ? Habitudes ?
  • Urine : miction ? volontaire ? indolore ? polyurie ? Pollakiurie ? globe vésical ?
  • Antécédents médicaux, familiaux et chirurgicaux
  • Incontinence urinaire ? fécale ? Nocturne ? Diurne ?
  • Port de protection ?
  • Douleur ?
  • Menstruations
  • Accouchement

4- Se mouvoir et maintenir une bonne posture

Nécessité de mobiliser, avec des mouvements coordonnés, l’ensemble des parties du corps humain pour permettre la réalisation efficace des différentes fonctions physiques de l’organisme. L’alignement de ces mouvements permet cette efficacité. Par exemple, le fait d’être en mouvement favorise la circulation sanguine.

  • Présence de douleurs ? (osseuse, articulaire, musculaire…)
  • Antécédents : arthrose ? entorse ? fracture ? hypotension artérielle orthostatique ? insuffisance respiratoire ? cardiaque ? Anémie ? Thrombose veineuse profonde ?…
  • Fatigue et élan vital
  • Corpulence (IMC)
  • Présence de prothèse : hanche, genou…
  • Anxiété
  • Qualité de l’alimentation (apport énergétique)
  • Risque de chute et peur de celle-ci
  • Matériel adapté ? (chaussures, rampe de maintien…)
  • Mobilisation autonome ? semi-autonome ? dépendance ?
  • Vue ? port de lunettes adaptées ?
  • Prescription médicale : décubitus dorsal strict…

5- Dormir et se reposer

Nécessité pour l’organisme de se reposer dans de bonnes conditions et de dormir en quantité suffisante pour assurer l’efficacité de l’organisme.

  • Qualité du sommeil
  • Conditions de sommeil
  • Vie professionnelle (travail jour, nuit, alternance…)
  • Envie d’uriner fréquentes ?
  • Douleurs empêchant la phase d’endormissement ?
  • Etat psychologique
  • Rituel d’endormissement
  • Bâillement
  • Effets secondaires de certains traitements
  • Syndrome d’apnée du sommeil
  • Traitement anxiolytique ou hypnotique ?
  • Soins durant la nuit ?

6- Se vêtir / se dévêtir

Nécessité pour l’être humain de porter des vêtements adéquats en fonction des circonstances (été/hiver, chaud, froid, activité prévue…) pour se protéger des agressions du climat (chaud, froid…). La pudeur, la religion, les habitudes de vie peuvent également être prise en compte. Le vêtement peut témoigner de l’appartenance à un métier, à un groupe… et peut aussi être élément de communication par l’attrait qu’il suscite par exemple.

  • Capacité intellectuelle à adapter les vêtements
  • Autonomie ? Semi-autonome ou dépendance totale ?
  • Vêtements adaptés aux conditions ?
  • Pathologie / antécédents (hémiplégie, troubles cognitifs, déficit moteur, tremblements…)
  • Vue adaptée ?
  • Habitudes de vie
  • Profession
  • Fatigue
  • Etat psychologique

7- Maintenir sa température corporelle dans les limites de la normale.

Nécessité pour l’organisme de maintenir la température corporelle dans les limites de la normale de façon constante pour avoir un état de bien-être.

  • Température corporelle (mesure)
  • Coloration de la peau
  • Température de la peau uniforme (extrémités, tronc…)
  • Existence d’un problème infectieux ?
  • Pathologie et antécédents
  • Personne ralentie, confuse…
  • Environnement
  • Vêtements adaptés

8- Être propre, soigner et protéger ses téguments (peau & muqueuses)

Nécessité pour l’individu de garder un corps propre, une apparence soignée et une peau saine pour qu’elle conserve ses fonctions de protection.

  • Autonomie? Semi-autonome ou dépendance ?
  • Mobilisation possible ?
  • Habitudes de vie : fréquence de douche ? shampoing tous les jours ?
  • Produits utilisés et allergies suspectées ou confirmées
  • Toilette le matin ? le soir ?
  • Culture
  • Religion
  • Âge
  • Matériel disponible : brosse à dents, dentifrice, shampoing…
  • Dextérité
  • Volonté ?
  • État psychologique (incurie ?…) et pathologie / antécédents
  • Connaissances en hygiène
  • Rasage et épilation
  • Incontinence urinaire ? fécale ?
  • Port d’une protection ?
  • Mycose ?

9- Éviter les dangers

Nécessité pour l’organisme de se protéger des agressions internes ou externes afin de maintenir son intégrité psychologique et physique.

  • Environnement adéquat ? (présence de tapis sur un risque se chute par exemple, main courante, rampe d’escalier…)
  • Cohérence du patient
  • Auto ou hétéro-agressivité ?
  • Aptitude mentale
  • Désorientation ?
  • Force physique
  • Mobilité
  • Pathologie ?
  • Port de prothèse ?

10- Communiquer

Nécessité pour l’être d’humain d’échanger avec ses semblables, avec l’environnement, de manière verbale ou non verbale.

  • Communication verbale
  • Communication non verbale (gestes, attitude…)
  • Articulation
  • Port de prothèse dentaire
  • Maîtrise de la langue parlée
  • Aphasie ?
  • Audition correcte ?
  • Troubles cognitifs
  • Pathologies psychiatriques
  • État intellectuel

11- Agir selon ses croyances et ses valeurs

Nécessite pour l’être humain de conformer sa vie et ses pratiques avec ses convictions et ses valeurs.

  • Habitude de vie
  • Croyance
  • Religion
  • Rituel

12- S’occuper en vue de se réaliser

Nécessité d’accomplir des activités physiques, intellectuelles, affectives, spirituelles… qui permettent à l’individu de satisfaire ses besoins ou d’être utile aux autres. Ces activités permettent à celui-ci de développer son sens créatif et d’utiliser ses ressources au maximum. La gratification qui en résulte permet un épanouissement maximal.

  • Vue ?
  • Mobilité possible ?
  • Motif d’hospitalisation
  • Autonomie ? dépendance ? Habitudes de vie
  • Participation à des manifestations, associations….
  • Profession
  • Entourage

13- Se récréer

Nécessité pour l’être humain de se divertir, se récréer par une occupation agréable pour obtenir une détente physique, psychique….

  • Passions
  • Télévision
  • Lecture
  • Informatique
  • Jeux de société, cartes …
  • Organes des sens fonctionnels ?
  • Loisirs habituels
  • Aspect financier
  • Âge
  • État psychologique

14 – Apprendre

Nécessité pour l’être humain d’acquérir des connaissances, attitudes… pour modifier ses comportements ou en acquérir de nouveaux avec comme but le recouvrement ou le maintien de la santé.

  • État des fonctions intellectuelles
  • Organes des sens fonctionnels ? (vue, audition..)
  • Niveau intellectuel
  • Autonomie ? semi-autonome ou dépendance ?
  • Mobilité
  • Motivations
  • Catégorie socio-professionnelle
  • Mode et habitudes de vie

Fiche d’entretien des 14 besoins imprimable

Nous vous proposons une fiche/tableau d’aide à l’entretien avec le patient pour lequel vous devez effectuer le recueil de données.


SOURCES

– COURS IFSI MONTLUÇON 2010 – 2013

– Site internet : Prendre soin, <http://www.prendresoin.org/?page_ID=3527> consulté le 3 Juin 2019.

– Le NEURES Katy, SIEBERT Carole, Raisonnement, démarche clinique et projet de soins infirmiers, Les essentiels en IFSI, MASSON, 2009, p.119-125

La médecine polyvalente est une service prenant en charge des patients souffrant de pathologies médicales variées relevant de plusieurs spécialités. Les médecins spécialistes (pneumologue, allergologue, cardiologue…) viennent compléter l’équipe médicale.


Population rencontrée

Vous rencontrerez des patients âgés de 18 ans jusqu’aux derniers moments de la vie, avec des atteintes diverses et variées. Certains patients peuvent bénéficier d’une prise en charge initiale dans le service des urgences, ou bien être transférés d’un autre service.


Equipe professionnelle essentiellement rencontrée

  • Médecin
  • Médecin spécialiste (cardiologue, endocrinologue,…)
  • Infirmier(e) diplômé(e) d’Etat
  • Aide-soignant(e)
  • ASHQ
  • Secrétaire
  • Cadre de santé
  • Assistant(e) social(e)
  • Diététicien(ne)
  • Kinésithérapeute

Cette liste est non exhaustive. Vous pouvez rencontrer, selon les services et habitudes de service, d’autres professionnels de santé, des agents des services techniques,…


Soins essentiellement rencontrés

  • Prélèvement veineux
  • Aide aux soins d’hygiène et de confort
  • Aérosolthérapie
  • Prélèvement artériel
  • Préparation et administration de traitement intraveineux, sous-cutané et intramusculaire
  • Préparation et administration de perfusion
  • Mesure de paramètres vitaux
  • Pose et surveillance de cathéter veineux périphérique
  • Pansement simple
  • Pansement complexe
  • Retrait de drain, fils et agrafe
  • Prélèvement capillaire
  • Réalisation d’une entrée et sortie d’un patient
  • Prise en charge de la fin de vie
  • Oxygénothérapie

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux soins rencontrés.


Traitements essentiellement rencontrés

  • Antibiotiques
  • Antalgiques
  • Antihypertenseurs
  • Solutés de perfusion
  • Anti-inflammatoires

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principaux traitements rencontrés.


Pathologies essentiellement rencontrées

  • Insuffisance cardiaque
  • HTA
  • Insuffisance respiratoire
  • Insuffisance rénale
  • AVC
  • Déséquilibre thyroïdien
  • Bilan de chute
  • Maintien à domicile difficile
  • Infection locale ou généralisée
  • Fin de vie & soins palliatifs
  • Démence
  • Déséquilibre de diabète (type 1 ou type 2)
  • Dysfonctionnements gastro-entérologiques

Cette liste est non exhaustive et regroupe les principales pathologies rencontrées.


Prérequis

  • Connaissance de l’anatomie et de la physiologique des principales fonctions du corps humain
  • Connaissance des bases de l’éducation thérapeutique
  • Connaissance des précautions standard et complémentaires
  • Maîtrise des calculs de dose
  • Maîtrise des règles de bonne pratique professionnelle concernant l’hygiène et l’asepsie

Dans tous les cas, l’ensemble de ces notions seront présentes tout au long de votre stage. Ces quelques conseils vous permettront seulement d’être un peu plus à l’aise lors du début de votre stage. N’hésitez pas à interpeller les professionnels de santé s’il y a des choses que vous ne comprenez pas ; mais essayez également de rechercher par vos propres moyens à l’aide des différents outils (ou ressources) à votre disposition dans le service. Nous vous souhaitons un très bon stage.

Elora vous propose de consulter son travail sur la gestion et la place des émotions chez un patient suicidant.


La pratique en soins infirmiers s’inscrit dans une prise en charge globale de la personne soignée. Dans ce travail de fin d’études, il s’agit du patient suicidant. La complexité de cette prise en charge repose sur la mise en place d’une relation de confiance entre le patient et l’infirmière sans que les émotions de cette dernière n’influencent la relation soignant-soigné. Grâce à ce travail, nous aborderons les notions de tentative de suicide, d’émotions et de travail d’équipe. Ces différents concepts permettront d’apporter des éléments de compréhension par rapport à la situation qui fut utilisée pour ce devoir.


Ce travail de fin d’études est issu d’une situation vécue lors d’un stage de deuxième année en psychiatrie. La confrontation de la situation de départ à l’enquête exploratoire et au cadre référentiel m’ont permis d’aboutir à une problématique et de formuler une hypothèse répondant à la question de recherche : En quoi le travail d’équipe permet-il la gestion des émotions vis-à-vis d’un jeune patient hospitalisé pour tentative de suicide ?

Mots clés : Infirmier(e), Service de Psychiatrie, Relation Soignant-Soigné, Emotion, Travail d’équipe, Tentative de Suicide

ATTENTION, LE PLAGIAT EST PASSIBLE DE POURSUITES JUDICIAIRES 

CANCER DE LA PROSTATE

1- LA PROSTATE

Glande de l’appareil génital masculin située entre la vessie et le rectum et entourant l’urètre. La prostate est formée de deux lobes. La prostate a un rôle dans la production du sperme (liquide prostatique).

Sources : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-prostate-6144/

2- LE CANCER DE LA PROSTATE

Type de cancer le plus fréquent chez l’homme (40 000 cas diagnostiqués par an en France) d’évolution très lente (20 à 30 ans). La plupart du temps la tumeur reste localisée à la prostate. L’adénocarcinome est la forme la plus fréquente.

Il existe 4 stades :

  • Stade I = tumeur localisée à un seul lobe
  • Stade II = tumeur localisée dans les deux lobes
  • Stade III : tumeur étendue aux vésicules séminales
  • Stade IV = envahissement des tissus adjacents (vessie, rectum, urètre) et des ganglions

3- FACTEURS DE RISQUE

  • Âge (> 50 ans)
  • Antécédents familiaux
  • Origine ethnique (les hommes d’origine africaine sont plus touchés)
  • Régime alimentaire
  • Tabagisme
  • Taux élevé de testostérone
  • Obésité
  • Inflammation ou infection de la prostate
  • Exposition à des pesticides, au cadmium, aux dérivés du caoutchouc
  • Alimentation riche en matière grasse

4- SYMPTOMES

  • Difficultés à uriner
  • Douleurs à la miction
  • Besoin fréquent d’uriner
  • Sang dans le sperme ou les urines
  • Changement dans le fonctionnement urinaire
  • Ejaculation douloureuse
  • Problèmes d’érection

Pour les tumeurs dépassant la capsule de la prostate :

  • Troubles du transit, en cas de compression rectale
  • Oedème d’un membre inférieur par envahissement du système lymphatique
  • Obstruction d’un ou des deux uretères

En cas d’envahissement osseux (métastases), des douleurs osseuses au niveau du bassin et du rachis essentiellement peuvent être ressenties.

5- DÉPISTAGE / DIAGNOSTIC

  • Toucher rectal
  • Dosage des PSA dans le sang (N = < 4ng/ml)
  • Biopsie de la prostate
  • Bilan d’extension si cancer avéré : plus le taux de PSA est augmenté, plus la probabilité d’extension est importante. La scintigraphie osseuse permet la recherche des métastases osseuses, et l’IRM endo-rectale permet de savoir si la tumeur dépasse la capsule ou non.

6- TRAITEMENT

  • Surveillance active
  • Prostatectomie radicale
  • Radiothérapie externe ou curiethérapie
  • Traitement hormonal (anti androgènes, analogues de la LH-RH)
  • Chimiothérapie

7- PRÉVENTION

  • Dépistage précoce
  • Traitement par finastéride (Propecia®, Proscar®) ou dutastéride (Avodart®)
  • Supplément en vitamine D
  • Alimentation équilibrée
  • Arrêt du tabac
  • Eviter la sédentarité

 

 

Sources : 

http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-la-prostate/Points-cles

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=cancer_prostate_pm

https://www.esmo.org/content/download/6627/115193/file/FR-Cancer-de-la-Prostate-Guide-pour-les-Patients.pdf

http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/prostate/prognosis-and-survival/?region=qc

http://www.uro83.fr/pathologies/cancer-prostate

ALEXANDRE J. Processus Tumoraux, UE 2.9, Mémo Infirmier, Elsevier Masson, 2011

COURS personnels

 

 

Télécharger la fiche

Conseils pour une rentrée réussie

 

La rentrée approche à grands pas, et vous êtes nombreux à vous poser des questions sur comment celà va se passer. Voici quelques conseils pour vous aider à mieux appréhender cette journée !

 

 

1- Une tenue correcte tu adopteras

Même si le soleil est encore présent, l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) n’est pas la plage. Les vacances sont bel et bien terminées. Il faut 10 secondes  pour se faire une première idée de la personne que nous avons en face de nous. Des habits correctes + une attitude positive = un premier contact réussi !

2- Du matériel tu apporteras

Dès le premier jour il vaut mieux éviter de se faire remarquer car vous n’avez pas de matériel. L’IFSI ne vous fournira pas non plus une liste de fournitures scolaires obligatoires. Voici néanmoins ce que vous devriez avoir besoin :

  • Un sac à dos/sac à mains : il faut que celui-ci soit assez grand pour ranger des documents A4.
  • Des stylos : le fameux 4 couleurs est celui qui est le plus utilisé au sein de la communauté soignante. Il est aussi, et de loin, le plus pratique. Par contre, ne vous étonnez pas si vous n’arrivez pas à terminer le rouge et le vert ; rares sont les personnes qui ont réussi. Conseil : mettez votre nom dessus, les stylos disparaissent vite !
  • Des surligneurs : essentiellement pour les TD et pour faire ressortir les informations importantes de vos cours. Un conseil, utilisez le jaune de préférence puisque c’est l’un des rares qui permet le photocopiage des cours sans faire disparaitre de mots…
  • un crayon de papier : c’est toujours utile pour réfléchir…
  • une gomme : permet de corriger les erreurs faites au crayon de papier
  • Des feuilles : vous prenez celles que vous souhaitez ; A4 de préférence, mais la taille des carreaux, on s’en moque. Faites une bonne réserve car leur consommation est importante.
  • Un ordinateur : si votre IFSI accepte, il vous sera possible de prendre les cours directement sur PC. Sinon, ce dernier vous sera toujours utile car de nombreux travaux au cours des 3 ans vous seront demandés au format informatique.

3- Pour les stages, du matériel perso tu utiliseras

  • Le Stylo 4 couleurs (ou 4 stylos 1 couleur) que tu vas perdre au moins 3 fois par semestre même en marquant ton nom dessus (regarde dans la poche des médecins, c’est souvent là que nous retrouvons nos objets perdus).
  • Une paire de ciseaux sur lesquelles tu accrocheras un bracelet d’identification avec ton nom dessus (ce qui ne t’empechera pas de les perdre aussi).
  • Une pince Kocher, qui te sera trèèèèèèès utile quand la connexion de la tubulure sera indevissable à mains nues.
  • Une paire de chaussures adaptées et confortables pour enchaîner tous les kilomètres de ta journée (crocs, baskets, … les tongs sont plutôt à éviter tout comme les bottes!).
  • Un calepin (ou carnet, ou pense-bête) sur lequel tu mettras les données concernant les patients, les codes des portes des vestiaires, les pathologies rencontrées,……..
  • Un Cadenas à Code pour ton vestaire.

4- Un encas si tu as faim tu mangeras

Les journées de cours à l’IFSI sont souvent longues et chargées. N’hésite pas à emmener un encas avec toi (un encas hein ! pas le Menu Maxi Best Of Grandes frites coca…), avec une bouteille d’eau (« Evite de manger trop gras, trop sucré, trop salé »… Pour être crédible, il faut montrer l’exemple…ou pas….). Quelques fois, les IFSI ont également des distributeurs d’alimentation (sucreries…) et de boissons (froides/chaudes).

 

5- Le Sourire tu auras

Nous sommes dans une profession où nous travaillons avec des humains. « Un sourire ne coûte rien, mais apporte beaucoup. Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne » (R. Follereau).

 

6- Pour la présentation des semestres et des UE, attentif tu seras…

Le déroulé de la formation est très important. Elle est décomposée en 6 semestres et en de nombreuses Unités d’Enseignement (UE). La validation de ces UE se fait à l’aide de partiels, qui permettent d’obtenir des ECTS…. 30 ECTS = 1 semestre validé. En ce qui concerne les stages, vous entendrez parler de compétences essentiellement. L’approche par compétence est un mélange entre les savoirs, les savoirs-faire et les savoirs-être.

7- La présentation des lieux de stages tu découvriras

4 secteurs d’activité obligatoires : lieu de vie, court et moyen séjour, long séjour et psychiatrie! A vous de profiter de chacun de ces lieux de stages pour parfaire votre expérience et acquérir vos compétences.

8- Ta tenue professionnelle tu essayeras…

Prenez le temps de bien l’essayer et prévoyez d’être à l’aise dedans : vous allez passer la moitié de votre temps de formation avec cette tenue. Attention, même si les recommandations au niveau de l’hygiène disent qu’il faut le moins de choses possibles dans les poches, la réalité est tout autre. Le plus souvent, elles sont pleines à craquer, et il faut quand même pouvoir fermer votre blouse 😉

9- Ta technique de mémorisation tu choisiras…

Il faut savoir que l’être humain retient essentiellement grace à deux sens : la vue et l’ouïe. C’est pourquoi certains auront une mémoire plus visuelle et auront tendance à utiliser beaucoup de couleurs dans leurs cours, alors que d’autres auront une mémoire plus auditive, et seulement l’essentiel ne sera noté puisque l’écoute du cours sera favorisée. A vous de trouver la mémoire qui vous convient le mieux !

10- Des fiches régulièrement tu feras…

Un semestre dure 20 semaines, alors un conseil : faites vos fiches au fur et à mesure…. Reprendre lors des vacances de Noël (oui, vous aurez des vacances à Noël …) les cours du mois de Septembre n’est pas très judicieux…Sinon, vous avez notre superbe site qui pourra vous aider pour faire vos fiches !

11- Ton langage tu adapteras

A partir de votre entrée en IFSI, vous êtes considérés comme professionnels de santé. Ce nom est un honneur pour ceux qui le portent, mais imposent également quelques règles : vous devez apprendre le vocabulaire professionnel (évitez de dire en stage « bobo tête » par exemple,…), chacun de vos interlocuteurs aura un rôle ou une mission qu’il vous faudra connaitre et respecter.

Les cadres formateurs sont personnes disponibles qui sont là pour vous accompagner tout au long de ces 3 ans. Ils partagerons avec vous leurs savoirs et expériences.

12- Des questions tu poseras et des recherches tu effectueras…

Vous entrez dans une profession où vous allez être « acteur » (voire « auteur ») de votre formation. Les cours ne suffisent pas, il faut souvent creuser un peu en rentrant à la maison ou en allant à la BU/CDI pour mieux comprendre ou tout simplement approfondir un sujet qui le nécessite.

Vous devrez également faire ce travail en stage. Les professionnels en service ne vous donneront peut être pas la solution à chacune de vos questions, mais vous encouragerons à rechercher par vous même. Notez toutes ces informations recherchées dans un petit calepin…

13 – A chaque geste que tu feras, POURQUOI tu te demanderas

Faites des liens, ne soyez pas seulement des techniciens. Vous êtes équipés d’un cerveau (normalement…) qui vous permet de réfléchir. Demandez-vous toujours pouquoi vous faites tel geste, vous donnez tel traitement…. vous retiendrez mieux en imageant vos connaissances et en faisant des liens !

14- Ce site internet tu consulteras…

15- … et nos articles tu partageras

16- Du Smecta tu prendras…

Les jours qui précèdent la rentrée, tu as 90% de risque de connaître des troubles gastro-intestinaux (autrement dit, tu risques de faire « caca mou »)… C’est tout à fait normal ! Le stress est responsable de cet état (attention quand même en période de gastro hein !). Adapte ton alimentation avec des règles hygièno-diététiques adaptées (un régime anti-diarrhée quoi…), et si ça suffit pas, prends du Smecta (bon courage pour l’avaler, car c’est pas terrible terrible comme goût!).

17- Triple réveil tu mettras

Faut pas s’louper l’premier jour! Un reveil ne suffit pas : tu ne vas pas réussir à t’endormir et juste au moment où tu devras te lever; tu dormiras profondément ! Attention, pense bien aussi à mettre ton téléphone en silencieux lors de l’IFSI et de tes stages 😉

 

L’Ensemble des membres d’Entraide ESI IDE te souhaite la bienvenue ! Et surtout n’oublie pas les valeurs que tu as énoncé à l’oral !

 

Vous trouverez dans cet article un exemple (parmi tant d’autres) de CV. Il est destiné aux ESI afin de postuler pour un emploi, mais également aux IDE qui souhaiteraient changer de service, secteur, hôpital, ….

 __________________________________________

NOM Prénom

Adresse précise

Code postal + VILLE

âge, Célibataire/couple/.…., Enfant(s) ?

Numéro de Téléphone / Mail

__________________________________________

  •  Expériences en entreprises :

Vous pouvez noter ici si vous avez déjà exercé une profession (par exemple ASHQ avant d’entrer à l’IFSI, ou Aide Soignant pendant les vacances,…). Si vous êtes IDE déjà en poste, vous pouvez noter le(s) service(s) où vous avez pratiqué l’art infirmier, ainsi que vos différentes implications dans ceux-ci. Notez vos expériences de la plus récente à la plus ancienne. 

Exemple :

  • Juillet 2015 – Aout 2015, Aide soignant, Lieu d’exercice et ville.

Vous pouvez rajouter un court commentaire si vous souhaitez préciser un point. 

  • Juillet 2014 – Aout 2014, Aide Soignant, Lieu d’exercice et ville

Vous pouvez rajouter un court commentaire si vous souhaitez préciser un point. 

 

  •  Formations 

Vous noterez ici votre cursus de formation. Comme pour les expériences en entreprises, notez de la plus récente à la plus ancienne (qui est généralement le collège/Brevet). Si vous êtes IDE déjà en poste, vous pouvez également noter les différentes formations effectuées, les DU, …

Exemple :

  • Septembre 2010 – Juillet 2013, Formation en Soins Infirmiers, IFSI XXXXXX, Ville

Obtention du DEI.

OU

  • Septembre 2013 – Actuellement, Formation en Soins Infirmiers, IFSI XXXXXX, Ville

Commentaire si nécessaire. 

  • Mois et année début / mois et année fin, Lycée LLLLLLLLLLLL, Ville

Obtention du baccalauréat SPECIALITE +/- mention, idem pour tout ce qui concerne les bac pro, …

  • Mois et année début / mois et année fin, collège CCCCCCCCC, Ville

Obtention du brevet des collèges +/- mention.

  • Informations complémentaires 
    • Permis ?
    • Possédez vous une voiture ?
    • Autres formations : AFGSU ? PSE ?
    • Avez-vous une passion ? Secourisme, Sport, Collection,…
    • Quels sont vos 2 ou 3 loisirs préférés ?
    • ….
    • Rajoutez tout ce qui peut vous sembler utile. 

A vous de jouer ! Attention, il n’est pas conseillé de mentir sur un CV (peut-être assimilé à une faute !), tout comme l’orthographe doit être irréprochable… et le défi, est de tout faire tenir en une seule page ! Bon courage 🙂 

 

Télécharger la fiche

Voici une série d’exercices de calculs de dose, débit…Amusez vous bien 😉

(Réponses en fin de page)


Exercice 1

Paul, 6 ans, est sous PCA de Morphine. Le médecin vous prescrit : Débit continu de 0,5mg/h de Morphine, avec des bolus de 0,25mg possibles, période réfractaire 15minutes. Vous avez préparé la seringue de Morphine en mettant 5 ampoules de 10mg/ml de Chlorhydrate de Morphine et 45 cc de sérum physiologique.
Quelle est la concentration de la seringue de Morphine ?
Quelle quantité maximum Paul peut-il avoir par 24h ?

Exercice 2 

M. T. pèse 48kg. Vous devez lui administrer 15mg/kg de Paracétamol IV. Vous disposez de Paracétamol injectable 1000mg/100ml. Quelle quantité en mg allez-vous injecter à Monsieur T. ?
N’ayant plus de pousse seringue à disposition, vous devez administrer ce traitement sans. Vous disposez de seringues de 20 et de 50ml. Comment faites-vous ? A quel débit, en gouttes/minute, administrez-vous ce traitement ? (Durée d’administration 20minutes)

Exercice 3

Le médecin prescrit au patient de la chambre 333 une perfusion de sérum physiologique, 1 litre par 24h, avec 4g/l de NaCl , 2g/l de KCl  et 1g/l de GlCa. Vous disposez de poches de sérum physiologique de 500ml exclusivement, d’ampoules de NaCl de 10ml à 10%, d’ampoules de KCl de 10ml à 10% et d’ampoules de GlCa à 10% également.
Quelle quantité d’électrolytes en ml allez-vous mettre dans 500ml de Sérum Physiologique ?

Exercice 4

Vous devez passer 900ml de sérum physiologique à Mme Z. en 12h. Quel est le débit en ml/h de cette perfusion ? en ml/min ? en gouttes/min ?






REPONSES POSSIBLES / CORRECTION



Exercice 1 

Les ampoules de Morphine sont dosées à 10mg/ml. Le médecin vous demande de mettre 5 ampoules, ce qui fait 50mg/5ml. Si nous ajoutons 45ml de sérum physiologique, nous avons donc une concentration de 50mg/50ml, soit 1mg/ml. 

Le débit de base est de 0,5mg/h –> En 24h –> 0,5 x 24 = 12 mg/24h.
Paul peut se faire des bolus de 0,25mg toutes les 15 minutes. Il y 4 fois 15 minutes par heure –> 0,25mg x 4 = 1mg/h maximum en bolus. Si nous multiplions ce chiffre par 24 (pour 24h) –> 24mg.
Paul peut donc avoir 12mg + 24mg = 36 mg par 24h. 

Exercice 2

A la dose de 15mg/kg, Monsieur T. recevra 15 x 48 = 720mg de Paracétamol.

Pour administrer la bonne dose sans pousse seringue, je retire la quantité qu’il y a en trop dans le flacon. Je prends donc une seringue de 50ml et je retire. Pour celà, je calcule la quantité en mg à retirer –> 1000 – 720 = 280mg. Le flacon étant dosé à 1000mg/100ml, je sais donc que 1ml = 10mg. Je retire donc 28 ml du flacon. J’administre 72ml.

Je convertis les 72ml en gouttes. 1ml = 20 gouttes // 72 ml x 20 = 1 440 gouttes. 
J’ai donc 1 440 gouttes à administrer en 20 minutes. Je divise donc 1440 par 20 = 72 gouttes par minute.

Exercice 3 

Le médecin a prescrit les électrolytes en g/L. Vous devez dans un premier temps divisez la quantité d’électrolytes par 2, puisque vous disposez de poches de 500ml. Il faut donc rajouter 2g de NaCl, 1g de KCl et 0,5g de GlCa.

_Pour le NaCl :
1 ampoule de 10ml dosée à 10% contient 1 gramme de Na (10 grammes pour 100ml, donc 1 gramme pour 10ml). Il faudra donc ajouter 2 ampoules de NaCl soit 20ml. 

_Pour le KCl :
Calcul identique. Nous souhaitons 1g, donc injection d’une seule ampoule, soit 10ml de KCl dans la poche.

_Pour le GlCa :
Calcul identique. Nous souhaitons 0,5g, donc injection dans la poche de 5ml de GlCa. 


Exercice 4 

900ml à passer en 12h. Nous divisons donc 900 par 12 = 75ml/H. 
Nous le cherchons en ml/min. 75ml/60min –> 1,25mL/min.
Sachant qu’un mL = 20gouttes // 1,25 x 20 = 25 gouttes / min. 

Une question ? une remarque ? des calculs à proposer ? Contactez nous à contact@entraide-esi-ide.com