Margaux vous propose de consulter son mémoire sur la communication, la personne âgée et l’éducation thérapeutique.


Introduction : Le but de ce travail de réflexion était de déterminer l’influence de la communication soignant-soigné, sur la prise en soin d’un patient âgé diabétique non insulinodépendant, lors d’une séance d’éducation thérapeutique.

Méthodes : Pour approfondir cette réflexion, j’ai étudié une situation vécue en stage. J’ai pu en dégager des concepts à l’aide d’un questionnement profane et ceux-ci m’ont permis d’élaborer la question de départ de mon travail. Par la suite j’ai défini et analysé les différents concepts dégagés : le diabète, la personne âgée, l’éducation thérapeutique, la communication soignant-soigné.

Résultats : L’analyse de mes concepts m’a permis de comprendre l’importance que peut avoir une communication soignant-soigné adaptée, pour la prise en soin d’une personne âgée diabétique non insulinodépendante. Elle a également surligné l’importance de l’adaptation de l’infirmier, face aux besoins et attentes du patient âgé, qui est primordiale.

Discussion : Ce travail de recherche ne m’a permis de répondre à la question de départ mais à soulever, pour moi, d’autres interrogations qui me permettront d’appréhender ce genre de situation mais également d’améliorer ma pratique. Suite à ce travail de recherche mais également à la situation où le patient semble refuser le soin éducatif, je me demande quel est l’impact de la communication soignant soigné dans l’acceptation du soin.

Mots clés :diabète, personne âgée, éducation thérapeutique, communication soignant- soigné

ATTENTION, LE PLAGIAT EST PASSIBLE DE POURSUITES JUDICIAIRES 

1- PRESENTATION DU CAS

Il est 8h30 et vous êtes IDE aux Urgences pédiatriques. Vous recevez Thomas, 3 ans, pour une gêne respiratoire sifflante. Il est accompagné de sa maman.

Voici les constantes d’arrivée :
Poids : 15kg
Taille : 96 cm
Périmètre Crânien : 49,2 cm
Température : 38°6
Saturation en air ambiant : 93%
Fréquence respiratoire : 47 mvt/min
Fréquence cardiaque : 152 bpm

Thomas présente un balancement thoraco-abdominal, un tirage intercostal, des difficultés pour parler.
Le médecin examine Thomas. C’est une première crise d’asthme. Il est 9h.

 Voici ses prescriptions :

  • Solupred (Prednisolone) 2mg/kg PO 1x/jour, Prise immédiate.
  • 3 Aérosols de Ventoline 2,5mg toutes les 20 minutes, avec au moins 5 minutes de pause entre chaque puis Aérosol de Ventoline 2,5mg toutes les 3h.
  • Monitorage cardiaque et SpO2 en continu.
  • O2 si saturation inférieure 92% quand il dort, inférieure à 94% quand il est éveillé.
  • Radio Pulmonaire à 11h.
  • Paracétamol Sirop : 1 dose/poids toutes les 6h si température ou douleur.
  • Alimentation et hydratation PO dès que possible.
  • Lavage de nez si besoin.
  • Position demi-assise.
Vous disposez de paracétamol Sirop, de comprimés orodispersibles de Solupred dosés à 20 mg & 5mg, et d’unidoses de Ventoline dosées à 5mg/2,5ml.
Au niveau matériel, vous avez des seringues de 1ml, de 2,5 ml, de 5ml, 10ml, et 20ml, et des trocarts.
2- QUESTIONS
1/ Situez Thomas selon son âge dans le développement psychomoteur.
2/ Définissez la crise d’asthme.
3/ Relevez les critères de gravité présents chez Thomas, et citez ceux qui ne sont pas présents. 
4/ Définissez les traitements, la classe pharmaceutique, les effets attendus et les effets secondaires possibles. 
5/ Faites la planification de vos soins pour Thomas, en faisant apparaitre vos calculs pour les traitements. 

Il est 11h 30 et Thomas revient de la radio pulmonaire. Le médecin l’interprète et trouve un foyer au niveau du poumon gauche. Il prescrit alors de la Josacine Per Os 1 dose/poids matin et soir. Thomas est  désormais apyrétique.

Question

6/ Qu’est ce que la Josacine ? A quelle famille de thérapeutique appartient-elle ? quels sont les effets secondaires ? 

A 16h, l’état de Thomas est réévalué. Il n’a pas eu besoin d’Oxygène de la journée. Le balancement s’est atténué, ainsi que le tirage. Le médecin change donc ses prescriptions :
– Arret des aérosols et passage en Ventoline Bouffées avec Chambre inhalation. 4 bouffées toutes les 4h.

Question

7/ Comment feriez-vous l’éducation à l’asthme pour Thomas et sa maman ? Quelles questions complémentaires pourriez vous poser à Thomas et sa maman pour affiner votre démarche d’éducation? 






REPONSES PLUS BAS







VOICI UNE CORRECTION POSSIBLE 

1/ Situez Thomas selon son âge dans le développement psychomoteur.

Selon Freud, Thomas se situe à la transition entre le stade Anal (maitrise des sphincters, période du non, …) et le stade Phallique (questions existentielles sur l’origine de la vie, différence des deux sexes, angoisse de castration chez le garçon…).
Selon Piaget, il se situe dans la phase pré-opératoire (de 2 à 6 ans environ). C’est l’acquisition et la maitrise du langage, apparition de la symbolique des choses, différence entre passé, présent et futur.

Info bonus : le développement de Thomas au niveau staturo-pondéral est harmonieux. Il est dans les « normes »  définies par les courbes de croissance du carnet de santé.

Mécanisme de la crise d’asthme


2/ Définissez la crise d’asthme.

Maladie chronique caractérisée par une inflammation permanente des voies aériennes et d’une hyperréactivité bronchique entraînant un bronchospasme. Cette inflammation provoque des épisodes récidivants de sifflements, de dyspnée (modification du rythme de la respiration), d’oppression thoracique et de toux, particulièrement la nuit et le petit matin.


3/ Relevez les critères de gravité présents chez Thomas, et citez ceux qui ne sont pas présents.
Chez Thomas, nous retrouvons le balancement thoraco-abdominal (quand l’enfant soulève son ventre, son thorax s’abaisse, et inversement), un tirage intercostal (voir vidéo), des difficultés à parler, une saturation en O2 à 93%, une polypnée ainsi qu’une tachycardie.
L’hyperthermie peut également être relevée en fonction de la tolérance à la fièvre de Thomas.

D’autres critères peuvent être présents :

Contraction des muscles du cou

  • hypotension artérielle
  • cyanose des extrémités, péribuccale,
  • paleurs / sueurs,
  • apnées
  • désaturation inférieure à 90%
  • Battement des ailes du nez
  • contraction des muscles du cou
  • Coma
  • ….

 

4/ Définissez les traitements, la classe pharmaceutique, les effets attendus et les effets secondaires possibles. 

  • Solupred/ Prednisolone : Anti Inflammatoire. Doit aider à diminuer l’inflammation Broncho-pulmonaires. Les principaux effets secondaires sont une hyperexcitabilité de l’enfant, une rétention hydro-sodée, une fuite potassique lors de doses importantes et/ou prolongées,…
  • Ventoline/ Salbutamol : Bronchodilatateur. Ce traitement doit permettre aux bronches de se dilater, de diminuer le bronchospasme, et d’améliorer la capacité pulmonaire. Les principaux effets secondaires sont des tremblements, une tachycardie, des céphalées, …
  • Paracétamol sirop : Antalgique et antipyrétique. Doit diminuer la douleur et l’hyperthermie de Thomas. Les principaux effets secondaires sont une éruption cutanée, nausées et vomissements.

 

5/ Faites la planification de vos soins pour Thomas, en faisant apparaitre vos calculs pour les traitements. 

  • 9h : Administration PO de Paracétamol 1 dose 15kg, et de 15x 2mg = 30 mg de Solupred (Soit un cp de 20mg, et 2 cp de 5 mg dans 3 cc d’eau minérale). Nettoyage de nez si besoin. Préparation et administration du premier aérosol. Ventoline 5mg/2,5 ml. Il me faut 2,5mg ce qui fait 1,25ml. Je prends donc une seringue de 1ml et une seringue de 2,5 pour avoir la dose juste. Administration au nébuliseur avec 3 ml de sérum physiologique, sous 4 à 6l/min d’O2. Mise en place du monitorage cardiaque.
  • 9h15 : Fin du premier aérosol. Relevé de constantes.

    Aérosolthérapie

  • 9h20 : Début du second aérosol (même préparation que le premier).
  • 9h35: Fin de l’aérosol.
  • 9h40: Dernier aérosol de la première série.
  • 9h55 : fin des aérosols. Relevé de constantes.
  • 10h15 : Proposition d’alimentation et d’hydratation (essentielle dans la crise d’asthme) + relevé de constantes.
  • 10h50 : Température + constantes et accompagnement si possible à la radio.
  • 12h : Repas + constantes.
  • 13h : Nettoyage de nez si besoin + aérosol + constantes.
  • 13h30-16h : Sieste si nécessaire, avec surveillance de la saturation en sommeil profond
  • 16h : Réévaluation médicale avant l’aérosol.

 

6/ Qu’est ce que la Josacine ? A quelle famille de thérapeutique appartient-elle ? quels sont les effets secondaires ? 

La Josacine (Josamycine) est un antibiotique appartenant à la famille des Macrolides. Les principaux effets secondaires sont des nausées, vomissements, diarrhées, éruption cutanée, augmentation des transaminases.


 

7/ Comment feriez-vous l’éducation à l’asthme pour Thomas et sa maman ? Quelles questions complémentaires pourriez vous poser à Thomas et sa maman pour affiner votre démarche d’éducation?

Premièrement, il va falloir faire l’éducation à la chambre d’inhalation et au spray de Ventoline. Après avoir vérifié la date de péremption de la Ventoline, la secouer afin de remettre en suspension le produit. Adapter ensuite la Ventoline à la chambre d’inhalation en l’expliquant à la maman et à Thomas en utilisant des mots simples et adaptés. Voici une vidéo sur l’utilisation d’une chambre d’inhalation.

Pour une éducation optimale, il faudrait demander à la maman de Thomas s’il y a des animaux à la maison, si un des parents consomment des cigarettes (tabac, ou autres substances,..), quel est le type de chauffage à la maison, si la maison est humide, … En fait, il faut rechercher avec Thomas et sa maman tous les facteurs déclenchant possibles pour l’asthme de Thomas. Et bien entendu, demander à Thomas et à sa maman s’ils ont des questions.

Cette correction est une correction possible de ce cas clinique. Si vous souhaitez apporter des modifications, des remarques,… contactez nous à contact@entraide-esi-ide.com

 

Télécharger la fiche