Pose d’un Cathéter Veineux Périphérique

Pose d’un cathéter veineux périphérique

1- Cadre Législatif

Décret n°2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du Code de la Santé Publique et modifiant certaines dispositions de ce Code.

Article R.4311-7 : L’infirmier ou l’infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d’une prescription médicale qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d’un protocole écrit, qualitatif et quantitatif, préalablement établi, daté et signé par un médecin:

3. Mise en place et ablation d’un cathéter court ou d’une aiguille pour perfusion dans une veine superficielle des membres ou dans une veine épicrânienne

2- Indications

  • Voie d’abord veineuse en cas d’urgence ou de réanimation
  • Administration de médicaments
  • Apport hydrique et/ou électrolytiques
  • Transfusion de produits sanguins labiles
  • Alimentation parentérale

3- Le site de ponction

L’abord périphérique à privilégier se situe au niveau des membres supérieurs en ponctionnant les veines de l’avant-bras ou le dos de la main chez l’adulte et l’enfant. Pour le nourrisson, il faut privilégier les veines se trouvant sur le crâne. La veine doit être de bon calibre, bien visible et la plus distale possible. Le site de ponction doit toujours être situé sur une partie saine de la peau. Il est important de bien placer et fixer la voie veineuse périphérique.

Sites à éviter :

  • le pli du coude sauf en cas d’extrême urgence (arrêt cardio-respiratoire, remplissage rapide et massif)
  • le bras paralysé
  • le bras porteur d’une fistule artério-veineuse
  • le bras brûlé
  • le bras présentant un lymphoedème et/ou le bras homolatéral à un curage ganglionnaire et ablation du sein
  • le bras dominant
  • le bras servant à la succion des doigts (enfants)
  • le bras gauche en cas de douleur thoracique ou d’infarctus

4- Matériel

  • Cathéter court en fonction du capital veineux, de la durée de perfusion, du débit souhaité et du produit perfusé : 
  • Soluté à perfuser sous forme de poche
  • Tubulure stérile
  • Garrot
  • Protection papier absorbant à usage unique / champ non stérile
  • Pied à perfusion
  • Compresses stériles
  • Antiseptique alcoolisé
  • Gants non stériles à usage unique
  • Pansement occlusif stérile transparent
  • Bandelettes adhésives
  • Tondeuse / rasoir
  • Solution hydro-alcoolique
  • Sac poubelle DAOM
  • Sac poubelle DASRI
  • Conteneur à déchets contaminés piquants et tranchants

5- Geste technique 

  1. Vérifier la prescription
  2. Prévenir le patient et expliquer le soin
  3. Lavage simple des mains
  4. Installation du matériel sur une surface propre et désinfectée après vérification des dates de péremption et de l’intégrité des emballages, tout en respectant le triangle d’hygiène
  5. Ouvrir les compresses stériles aseptiquement et et les imbiber d’une solution antiseptique
  6. Installation du garrot, en vérifiant la présence d’un pouls artériel (si non, desserrer le garrot) et choisir la veine à perfuser puis desserrer le garrot
  7. Protéger le lit avec le papier absorbant / champ non stérile
  8. Application de la solution antiseptique alcoolique
  9. Monter sa perfusion en purgeant les différentes tubulures, utiliser des compresses stériles imbibées d’antiseptique alcoolique pour la manipulation des robinets.
  10. Friction des mains avec une solution hydro-alcoolique
  11. Mettre les gants non stériles.
  12. Resserrer le garrot et repasser une compresse d’antiseptique alcoolique sur la veine choisie, si palpation de la veine, tamponner l’extrémité du doigt sur une compresse d’antiseptique.
  13. Tendre la peau et maintenir la veine d’une main et introduire le cathéter avec l’autre main, biseau vers le haut
  14. Placer une compresse stérile sèche sous le cathlon, prélever le bilan si prescription de celui-ci.
  15. Desserrer le garrot
  16. Retirer le mandrin et l’éliminer immédiatement dans le container à déchets contaminés piquants
  17. Adapter la tubulure au cathlon et fixer le tout à l’aide de bandelettes adhésives et du pansement occlusif stérile transparent (éviter de mettre une bandelette directement sur le point de ponction afin que celui-ci soit constamment visible sous le pansement transparent)
  18. Vérifier le bon positionnement du cathéter en effectuant un retour veineux puis régler le débit correspondant à la prescription
  19. Jeter le matériel et désinfecter le matériel et le plan de travail
  20. Effectuer un lavage simple des mains
  21. Transmissions : date de pose, site de pose, taille du cathéter, signature.

6- Surveillances

La surveillance d’un cathéter veineux périphérique s’effectue au minimum une fois par poste mais il est recommandé de le surveiller plus souvent et de tenir compte des plaintes des patients. Dès qu’un doute est placé sur l’efficacité, l’hygiène ou le bien être du patient, le cathéter doit être changé.

Pour la surveillance nous utilisons l’échelle de MADDOX ci dessous :

 

On surveille également régulièrement la température de la personne.

En aucun cas, on tente d’irriguer un cathéter déplacé.

Télécharger la fiche