La Suisse

LA SUISSE

Pays de l’Europe centrale, frontalier avec l’Allemagne, l’Italie, la France,  l’Autriche et le Liechtenstein.  Pays montagneux à 60 % (par les Alpes). 

La population regroupe environ 8 millions de personnes de cultures, religions ou horizons différents. L’allemand est la première langue (63.5%) surtout dans le nord et le centre du pays; puis le français (22.5%) à l’ouest. Un peu d’italien (9%) au sud et du romanche (3%) au sud-est.

La Confédération Suisse est composée de 26 cantons. La « ville fédérale» ou capitale est Berne. Les cantons sont divisés en communes et districts. Ils ont les compétences pour gérer l’éducation, les hôpitaux, les routes, la police et la fiscalité. La Suisse est un état fédératif où chaque canton a son propre parlement.  Le tout est supervisé par une assemblée fédérale.

Comment faire pour travailler en Suisse ?

Pour travailler en Suisse, il faut avoir un permis de travail. Pour les frontaliers (vivant en France, travaillant en suisse), il vous faudra le permis de travail G. Si vous préférez l’immersion complète en Suisse, vous opterez pour le permis de travail B ou C.

Le diplôme français suffit pour exercer comme infirmier ou infirmière, sauf pour le canton de Genève où il faut une reconnaissance du diplôme par la Croix Rouge Suisse (environ 700 euros de frais).

L’employeur s’occupe de l’Inscription au système de retraite.

Vivre en suisse ou en France ?

Peu de différences au final. La décision découle de vos attentes en termes de qualité de vie.  Si vous voulez vivre en France,  le coût de la vie sera un peu moins élevé pour certains besoins : nourriture, loyer, imposition, consultation médicale. Comme pour tout, il y a des points négatifs. Vous devrez faire plusieurs kilomètres par jour pour vous rendre à votre travail. Cela engendrera des frais kilométriques, des frais d’entretien du véhicule ou des frais de transport en commun. Il faudra prendre en compte le temps de trajet. La zone frontalière entre la France et la Suisse est une zone montagnarde. Il faut prendre en compte les changements de météo, surtout l’hiver.  Tout devient une notion de calcul, de confort, de choix personnel.

Si vous voulez vivre en Suisse,  Il faudra quasiment inverser les inconvénients et les avantages. Moins de kilomètres, mais plus cher en loyer etc…

Le Système de soins

En Suisse, le système de sécurité sociale comme nous le connaissons en France n’existe pas. Chacun paie son assurance privée et une assurance accident. Cela fonctionne sur la base de paliers de franchise. Nous allons prendre un exemple. Vous prenez une franchise de 1000 francs suisse (CHF). Pour vos soins ou frais de consultation(s) ou d’hospitalisation,  les 1000 premiers francs  seront à votre charge puis le reste vous sera en parti remboursé.  Le montant de la franchise couvre une année complète.

En France, vous tombez malade et vous ne pouvez pas travailler durant un jour ou deux, vous devez fournir un arrêt de travail signé d’un médecin pour ne pas être perdant sur le salaire. En Suisse, les arrêts maladies sont à justifier après 3 jours d’arrêt (pour le personnel hospitalier, peut donc être différent en soins à domicile). Cela s’explique par une tarification conséquente de la  consultation chez un généraliste = environ 85 CHF.

Si on revient à votre plafond de franchise à 1000 CHF, cela fait 11 consultations.

Rôle infirmier et activité professionnelle :

Il existe peu de différences entre le travail en France et le travail en Suisse. Les pratiques sont similaires.

Certains soins, ne sont pas réalisés par les IDE. Les gaz du sang restent un geste médical en Suisse. La mise en place de protocoles de soins est fréquente. Ces prescriptions anticipées favorisent l’autonomie de l’infirmière. Celle-ci ne fait pas certains soins, par contre dans un service de type réanimation, elle dispose de compétences cliniques plus importante. En effet, elle peut réaliser une auscultation pulmonaire, lire des gazométries artérielles, interpréter des radios. Cela ne se fait pas du jour au lendemain, ni sans formation continue.

Vous disposez maintenant d’informations concernant la Suisse. La décision vous appartient.

Pour plus d’informations, contactez Julien –>  contact

Télécharger la fiche

Laisser un commentaire